Les drones s’invitent dans l’entreprise – Article Les Echos Business

Les drones ne sont pas uniquement des appareils photos volants ! De nombreuses applications nouvelles se développement dans des domaines d’activités très variés :

« Tendance L’usage des drones en entreprise se développe dans de nombreux secteurs d’activité. En plus de permettre le contrôle des équipements et le recueil d’informations, des appareils innovants peuvent même intervenir sur l’écosystème des entreprises.

L’usage des drones décolle. Cela dans des secteurs d’activité très variés : l’agriculture pour évaluer les sols ou adapter la densité des semis, l’industrie pour inspecter les infrastructures et protéger les équipes, le BTP pour modéliser un site en 3D et mesurer l’avancée d’un chantier, la distribution pour la gestion des stocks et les livraisons ou encore le tertiaire pour la prise d’images destinées à la publicité ou aux médias d’information. Catalogue de ce que permettent ces fameux « faux-bourdons » (en anglais, « drone » signifie « mâle de l’abeille »).

Inspection des infrastructures

Chaque année, un drone part à l’assaut du Viaduc de Millau, grand ouvrage culminant à plus de 340 mètres de hauteur. Piles, tabliers, haubans, chaussée, parois : l’avion sans pilote de la société Diadès (Diagnostic et durabilité des structures) inspecte chaque centimètre carré, capable de détecter une éventuelle fissure de quelques millimètres. « En plus de la sécurité, le drone permet l’optimisation des coûts et un gain en réactivité : plutôt que d’avoir recours à un cordiste, à une nacelle élévatrice ou à hélicoptère, l’appareil peut être mis en œuvre immédiatement et il passe partout », indique Pascal Zunino, directeur général et co-fondateur de Novadem, société qui conçoit et fabrique des drones « made in France », dont le modèle utilisé par Diadès pour « ausculter » le Viaduc de Millau.

Outre le secteur du bâtiment, le déploiement des drones prospère dans un autre domaine : l’énergie. Exemple avec EDF qui a recours à ces appareils pour la surveillance des ouvrages hydrauliques de type barrage. Ou encore pour inspecter ses parcs éoliens. Dans le domaine du transport d’électricité, RTE (Réseau de transport d’électricité) utilise désormais les avions sans pilote, en complément de sa dizaine d’hélicoptères, pour inspecter mais aussi pour dérouler des câblettes, et demain positionner des robots. « RTE, ce sont plus de 100.000 kilomètres de lignes électriques aériennes, sur l’ensemble du territoire, rappelle Julien Duchêne, responsable d’Affaires Expertise de RTE. Les drones permettent de voir ce qui est invisible depuis le sol. Aussi, nous les utilisons afin d’inspecter les pylônes, câbles et postes électriques. » Grâce aux images rapportées, les équipes de RTE peuvent réaliser des diagnostics et décider d’éventuelles interventions techniques.

Collecte de données

Près de Bordeaux, le propriétaire viticole Bernard Magrez surveille les vignes de ses quatre grands crus classés du Bordelais à l’aide d’un drone depuis 2013. « Il ne s’agit pas seulement de tourner des images magnifiques. L’objectif est d’optimiser le travail », dit-il. L’appareil volant permet d’identifier le meilleur moment pour effectuer les vendanges, lorsque les grappes sont « à point ». Les drones ne se contentent pas de sillonner des endroits inaccessibles et de collecter des informations photographiques, ils sont de plus en plus souvent équipés de logiciels d’analyse des données. Chez RTE, leur usage est encore en phase de démarrage et de test. « A terme, nous utiliserons ces outils dans le cadre de la numérisation de nos infrastructures, avec un traitement automatique des données collectées », précise Julien Duchêne. Chez Airbus aussi, les essais sont en cours .

Outre les dispositifs de prise d’images, les drones peuvent disposer d’autres fonctionnalités. « Les drones que nous utilisons sont équipés de capteurs thermiques, de capteurs de gaz, d’indicateurs de radioactivité, etc. Ainsi, lorsque nous intervenons dans le milieu off-shore, sur des plateformes pétrolières, nous disposons d’une mine d’informations : nous pouvons par exemple détecter une émission de gaz dangereux », explique Paul Clais, directeur général de ROAV7, jeune société spécialisée dans les solutions d’acquisition et de traitement de données industrielles qui intervient notamment sur les sites de Total en Angola et au Congo. Les informations collectées permettent d’effectuer des diagnostics, d’évaluer le degré de criticité d’un équipement, de prévoir des actions de maintenance, etc.

Sécurité des sites et des personnes

Le drone est devenu un outil de travail comme un autre. Depuis 2014, les sapeurs-pompiers du Service Départemental d’Incendie et de Secours des Bouches-du-Rhône utilisent quotidiennement le drone NX110, notamment pour évaluer les zones d’intervention. « Cet outil s’avère particulièrement utile en cas de feux rapides, de feux de forêts ou de feux industriels, lorsqu’aucun aéronef ne peut sillonner le secteur », explique le Commandant Éric Rodriguez du pôle Performance et Information de SDIS 13. Le drone intervient en amont, pendant, mais aussi après chaque intervention, permettant par exemple l’évaluation des dommages et la valorisation du travail effectué.

La sécurité constitue également un enjeu pour le secteur privé. Ainsi, Total a développé son drone maison, Helper, capable de lancer une bouée à un homme tombé à la mer . « En matière de protection des individus, les drones pourraient rapidement sortir du seul cadre industriel et conquérir les autres secteurs d’activité, y compris le tertiaire. Dans tous les groupes du Cac 40, les responsables sécurité s’intéressent à ces nouvelles solutions, pour protéger les salariés et les sites, par exemple en limitant le risque d’intrusion », observe Pascal Zunino. L’usage du drone pourrait par exemple se généraliser pour offrir un soutien aux travailleurs isolés.

Un drone capable de livrer une trousse de premiers secours ou des médicaments. Un hexacoptère pouvant se faufiler à proximité de surfaces difficilement accessibles pour pulvériser de l’antirouille, de l’antitag ou de la peinture. Les machines capables d’agir commencent à se développer timidement. « C’est encore très marginal sur le marché, les demandes des clients restant pragmatiques. Mais dans un futur proche, du fait d’avancées technologiques très rapides, on ne peut pas exclure que le phénomène prenne de l’ampleur », présage Pascal Zunino. A termes, les drones pourraient donc réellement passer à l’action. »

En savoir plus sur http://business.lesechos.fr/directions-numeriques/digital/mobile-et-nouveaux-ecrans/0211673381439-les-drones-s-invitent-dans-l-entreprise-304344.php?72EP3IPdHcQwLXLV.99

Bienvenue sur le site de Drones Academy

 

Bienvenue sur le site de Drones Academy !

Drones Academy est un centre de formation de télé-pilote de drone volant basé à Rennes, en Bretagne.

N’attendez plus pour découvrir nos différentes formations !

Nous proposons également des prestations de drone volant partout en France. Nos pilotes ont toutes les autorisations auprès de la DGAC pour les scénarios S1/S2/S3.

Une équipe d’expert à votre service :

-> Pascal MOIGNE :

Fondateur et PDG de Drones Academy

-> Benjamin LERAUX :

Commercial, responsable de la formation,il vous aidera au montage des dossiers de financements/subventions

-> Didier GRANGETTE :

Pilote expérimenté de la société BIRDYEYES, instructeur, il sera vous apprendre de manière professionnelle au télé pilotage du drone volant

Le Puy-en-Velay – La Cathédrale from BirdyEyes on Vimeo.

Nous sommes un centre de formation agrée N° 53 35 09 192 35 auprès de la direction du travail.

Nos formations sont éligibles à une prise en charge et de subventions auprès des fonds de formation de type :

>> Pôle Emploi

>> Région

>> AFDAS

>> Chambres des métiers

>> Fongecif

 Suivez nous sur Facebook  Logo Facebook

Drones Academy 0001

 

Les sauveteurs de Bisacarosse s’équipent d’un drone volant

Depuis peu, les sauveteurs de Biscarosse ont un outil supplémentaire pour les aider à la surveillance des plages.

Un drone volant leur permettent de les aider dans la recherche et la localisation de personnes en difficulté.

« Un drone pour épauler les sauveteurs. C’est une nouveauté, au poste de secours de la plage nord de Biscarrosse. Conçu et assemblé dans les Landes, ce prototype est équipé d’une caméra et peut larguer une bouée. Il est utilisé depuis le milieu de la semaine.

Au large, un baigneur est en difficulté. Aussitôt, un sauveteur lui vient en aide avec le drone. »

Pour lire l’article : ICI

Sources : France Info

A propos de Drones Academy :

Drones Academy est un centre de formation agrée auprès de la direction générale du travail. Nos formations sont éligibles à une prise en charge et de subventions de Type Pôle Emploi, Fongecif, Opacif.

Nous proposons des formations sur mesure afin de répondre à vos besoins.

S1000

La SNCF et DRONES ACADEMY signent un partenariat pour la réalisation de drones

La SNCF et R&DTECHFRANCE ont signé un partenariat pour la réalisation de drones.

En créant l’intra entreprise THEIA, SNCF s’est donné les moyens de réussir l’intégration d’une technologie à forte valeur ajoutée dans le domaine de la surveillance.

R&DTECH et la SNCF collaborent depuis 2 ans suite au projet DRONES 360, primé lors de l’Université SYNAPSES des experts SNCF, qui a notamment abouti à la feuille de route de la SNCF pour le déploiement des drones.

Pour lire la suite du communiqué de presse : cliquez ici

Ci-dessous la vidéo du drone captif ainsi que du treuil intelligent : 

A propos de DRONES ACADEMY :

Drones academy est une marque de R&DTECHFRANCE basée à Rennes, en Bretagne.

DRONES ACADEMY propose depuis 2014, des formations de télé pilote de drone.Nous sommes un centre de formation agrée auprès de la direction générale du travail.

Nous proposons également des formations personnalisées.

Nos formations sont éligibles à des prises en charge et de subventions de type :

>> AFDAS

>> Région

>> Pôle Emploi

>> Chambre des métiers

>> Fongecif

 

Des drones volants pour approvisionner des médicaments

En Aquitaine, cet été des essais de transport de médicaments par drone volant vont être testés.

Ce nouveau moyen de transport permettra de gagner du temps ( de quelques heures à quelques minutes),sur l’approvisionnement des médicaments, vaccins, prise de sang dans les hôpitaux.

« Quatre sociétés s’associent pour tester à Bordeaux le transport de médicaments vers les hôpitaux par des drones. Les délais, parfois d’une heure, pourraient être raccourcis à… dix minutes.

Après la gendarmerie, équipée depuis le mois de mars, bientôt des drones dans le monde hospitalier ? Les hôpitaux pourraient bien, dans un futur proche, être approvisionnés en médicaments par des drones. Du moins si le test grandeur nature qui se prépare à Bordeaux est satisfaisant : quatre sociétés se sont associées pour lancer cette expérience avec des liaisons entre les hôpitaux de la ville… »

Pour lire la suite de l’article : ici

 

Sources : France Info

A propos : Drones Academy est un centre de formation de télé pilote agrée auprès de la direction générale du travail. 

Nos formations sont éligibles à une prise en charge et de subventions.

Pour découvrir nos différentes formations : ICI

S1000

Un drone a percuté un avion

En Angleterre, un drone a percuté un avion A320 à Londres lors de l’atterrissage.

La collision n’a fait aucun dommage sur l’avion ainsi qu’aucun blessé.

Entre Avril et Octobre 2015, en Angleterre, 23 collisions ont été évité de justesse.

Pour lire l’article complet : ici

En France, le 3 Mars 2016 un drone a failli percuté un avion à près de 1600 mètres d’altitude.

DRONES ACADEMY est une école de télé pilote de drone volant basé à Rennes, en Bretagne.

Plus d’informations : ici

 

Drones Academy passe au journal de M6

Suite à l’incident survenu jeudi 3 Mars 2016 entre un drone volant et un avion de ligne à 1600 mètres d’altitude, M6 a décidé d’y faire un reportage dans son journal.

M6 a contacté DRONES ACADEMY afin de participer à ce reportage afin d’y apporter toute son expertise.

Pour rappel  : Tout vol d’aéronef est interdit au dessus des aéroports et l’altitude maximum autorisée est de 150 mètres.

DRONES ACADEMY est une école de télé pilote de drone volant basé à Rennes, en Bretagne.

Plus d’informations : ici

Un avion de ligne évite un drone de peu

L’appareil n’est pas passé loin. Le 19 février, un drone volant près de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle a failli entrer en collision avec un Airbus A320 d’Air France, rapporte le Bureau d’enquêtes et d’analyses (BEA). Un « incident grave », selon l’organisme français.

Le copilote de l’avion, qui effectuait une liaison entre Barcelone et Paris, dit avoir aperçu l’engin alors qu’il volait à une altitude de 1 600 mètres. Il a alors choisi de déconnecter le pilote automatique afin de modifier la trajectoire de l’appareil et éviter le drone. Le commandant de bord estime avoir vu l’engin passer « environ cinq mètres en dessous de l’aile gauche de l’avion ».

Pour lire la suite de l’article : cliquez ici

Source : Le Monde


Pour rappel : les drones ne doivent pas dépasser une altitude de 150 mètres.

Drones Academy forme des télé pilotes de drones :

Plus d’informations : ici

DRONES ACADEMY conçoit des drones volants sur mesure

DRONES ACADEMY  conçoit et fabrique des drones volants sur mesure en fonction de vos besoins.

Nos compétences dans le domaine de la mécatronique, nous permettent de vous conseiller dans l’acquisition d’un drone volant.

Nous intégrons toute la partie électronique et mécanique, pour répondre à votre cahier des charges.

Pour plus d’informations : cliquez ici

En plus de drones volants sur mesures que nous proposons, DRONES ACADEMY commercialise toute une gamme de drone volant certifié auprès de la DGAC.

Nous aidons également à la rédaction des différents documents administratifs pour être agrée auprès de la DGAC.

S1000 - 2

DRONES ACADEMY est un centre de formation de télé pilote de drone basé à Rennes, en Bretagne

Plus d’informations sur nos formations : ICI

 

Drones Academy : 1ère Ecole Européenne de pilotage de drone volant,basée à Rennes, en Bretagne